Comment ouvrir ou reprendre une pharmacie ?

Aujourd’hui, ouvrir son officine ou racheter une pharmacie est une activité qui fonctionne bien. Pour cause, le vieillissement croissant de la population française et la hausse des traitements médicamenteux. On estime ainsi que dans le cadre d’un rachat, 80 % des pharmacies sont toujours actives après 5 ans d’exercice. Quelles sont les règles à respecter pour racheter une pharmacie ? Nous vous éclairons dans cet article.

1. Activité de pharmacien : conditions d’exercice

Reprendre une pharmacie nécessite de se soumettre aux conditions d’exercice de l’activité de pharmacien. Le Code de la Santé publique vient encadrer cette activité afin de préciser quelles sont les règles à respecter.

Les pharmaciens ont le monopole dans la délivrance des médicaments et peuvent désormais prodiguer le vaccin contre la grippe. Si vous souhaitez exercer votre activité en votre nom propre, il est nécessaire d’être propriétaire de l’officine. Vous ne pouvez être propriétaire que d’une seule et unique pharmacie. Plusieurs pharmaciens peuvent ensuite travailler de concert en qualité d’associés afin d’exploiter la pharmacie.

Enfin, tout pharmacien qui détient une pharmacie doit exercer sa profession personnellement et ne peut pas en exercer une autre en parallèle.

2. Acheter une pharmacie : les avantages

Pourquoi est-il intéressant de reprendre une pharmacie ? Quels en sont les avantages ? Contrairement à la création de pharmacies soumise au numérus clausus, la reprise d’une officine est plus courante en pratique.

Racheter une pharmacie est une étape importante et apporte des résultats intéressants : plus de 80 % des pharmacies rachetées continuent d’être en exercice après 5 ans d’activité continue. En outre, si la création d’officine est longue et souvent difficile à réaliser, son rachat offre l’avantage de la simplicité.

3. Acheter une officine : diplôme et déclarations préalables

En France, l’activité de pharmacien est réglementée. Cela explique qu’il soit impossible d’exercer cette profession sans diplôme. Ainsi, reprendre une pharmacie nécessite d’être titulaire du diplôme d’Etat de docteur en pharmacie. Il convient également d’exercer depuis au moins 6 mois avant de reprendre une officine.

Si vous souhaitez ouvrir une pharmacie, l’ARS (Agence Régionale de Santé) doit au préalable vous délivrer une licence d’exploitation. A compter de la date d’enregistrement de votre demande, l’ARS dispose d’un délai maximal de 4 mois pour rendre sa décision. En l’absence de réponse, la demande est réputée être rejetée.

Si vous comptez exploiter une pharmacie, une déclaration préalable est nécessaire auprès du Conseil régional de l’ordre des pharmaciens.

4. Reprendre une pharmacie : 2 étapes distinctes

Contrairement à la création d’une pharmacie, qui est un processus complexe, le rachat d’une pharmacie est un processus qui se divise en deux étapes distinctes : l’achat du fonds de commerce puis l’achat de parts sociales.

Pour évaluer la valeur du fonds de commerce, deux solutions sont possibles :
– soit il convient de prendre en compte le chiffre d’affaires généré. Le fonds coûtera environ 90 % du chiffre d’affaires annuel, toutes taxes comprises
– soit il est évalué en tenant compte de l’EBE (excédent brut d’exploitation). Le fonds coûtera alors environ 6 fois l’EBE.

Etre accompagné tout au long de la reprise d’une pharmacie est important, notamment au regard des enjeux qui y sont rattachés. Se faire assister d’un avocat spécialisé est fortement conseillé. Pharmadroit vous guide pas à pas dans la reprise de votre pharmacie, afin de vous aider à y voir plus clair.

Pharmaciens, découvrez nos autres conseils :

– Choix de la forme sociale de votre pharmacie
– Création d’une officine de pharmacie : conditions et procédure
– Pharmacien investisseur : les avantages de la SPFPL
– Exclusion d’un associé d’une SEL de pharmaciens
– Annulation d’une autorisation de l’ARS de création ou de transfert d’une pharmacie
– Démarches à accomplir pour la cession d’une officine
– Qu’est-ce qu’un groupement de pharmacies ?

13 rue du Docteur Lancereaux
75008 Paris

Téléphone
01 56 62 31 41

© 2019 Pharmadroit
pharmadroit.com

Top